Présenté jeudi 28 juin par le ministère de la transition écologique et solidaire, le plan solaire vise à accroître la part de cette énergie sur le territoire français. À cette occasion, Isabelle Kocher, Directrice Générale, a réaffirmé l’engagement d’ENGIE dans cette filière d’activités.

ENGIE est aujourd’hui leader du solaire en France et a franchi le cap d’1 GW en exploitation, l’équivalent d’un réacteur nucléaire ! Son prochain objectif est d’atteindre 2,2 GW en 2021 soit de multiplier par quatre les capacités installées par rapport à 2015.

« Place au soleil », a annoncé le gouvernement en dévoilant jeudi, son plan pour le développement de l’énergie solaire. Dévoilé à l’issue de plusieurs mois de consultations menées par Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, ce plan a pour objectif de porter la part des énergies renouvelables de 22 % à 32 % de la consommation d’énergie en 2030.

Pour y parvenir, plusieurs mesures :

    • Des aides supplémentaires aux particuliers

Pour encourager la conversion des particuliers à l’énergie solaire, le gouvernement va augmenter la prime à l’achat des chauffages et chauffe-eau solaires dès 2019. Près de 30 000 ménages en étaient pourvus l’an dernier. Ces primes à l’investissement remplaceront le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), perçu au 1er janvier 2018 par les contribuables ayant effectué des dépenses de logement en faveur de l’environnement.

Ces incitations doivent dynamiser le solaire thermique, c’est-à-dire l’énergie fournie par la chaleur du rayonnement solaire pour produire de l’eau chaude sanitaire et du chauffage. Ce type d’énergie, à destination des particuliers, se distingue du solaire photovoltaïque qui, grâce aux panneaux solaires, capte la lumière pour produire de l’électricité.

    • L’installation de panneaux solaires sur les terres agricoles

Le plan solaire encourage aussi l’installation de ces panneaux photovoltaïques sur les terres agricoles. Les agriculteurs accueillent actuellement 13 % des installations photovoltaïques et 3 % en solaire thermique. Au total, près de 15 000 installations agricoles sont déjà impliquées dans le développement du solaire photovoltaïque. Ils vendent l’électricité qu’ils produisent, et peuvent également la consommer.

Pour soutenir les agriculteurs, le gouvernement va prendre en charge 40 % du coût du raccordement au réseau électrique des panneaux solaires qu’ils installeront sur leurs exploitations.

    • Des projets photovoltaïques dans la grande distribution

Le secteur de la grande distribution va également porter des projets photovoltaïques. En échange de mesures de simplification pour installer des panneaux solaires sur leurs toits, Auchan, Les Mousquetaires, Système U et Leclerc se sont engagés à développer des projets sur leurs magasins.

    • Des villes plus « smart »

Par ailleurs, outre l’installation de panneaux solaires sur les terrains de l’armée, le ministère de Nicolas Hulot a avancé l’idée d’habiller les bâtiments anciens ou classés de « tuiles solaires discrètes ». Jusqu’à maintenant, les architectes des bâtiments de France n’autorisaient ce type d’installations qu’au cas par cas, pour ne pas défigurer le patrimoine

ENGIE accélère le développement massif du solaire

Tweet IK solaire

A l’occasion de la présentation de ce plan, Isabelle Kocher, Directrice Générale d’ENGIE, s’est félicitée que le gouvernement s’empare aussi fermement de la question des énergies vertes pour un avenir meilleur, et mette tout en œuvre pour faciliter le développement du solaire. « Le solaire sera une partie importante du cocktail énergétique futur. Solaire, gaz et hydrogène nous permettront d’aller progressivement vers un monde sans carbone. », a-t-elle déclaré.

Premier producteur d’énergie solaire en France, le Groupe et ses Imaginative Builders, œuvrent au quotidien pour mener à bien des projets au centre desquels rayonne cette énergie si prometteuse.

Avec « My Power », qui fait partie d’une large gamme de nos offres d’électricité verte, nous proposons aux Français de stocker sur batterie l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques installés sur leur toit, et ainsi de la consommer même en l’absence de soleil ; une offre sur-mesure, accessible avec une solution de financement sur 10 ans dès 109 € par mois, avec l’accompagnement d’ENGIE dans toutes les démarches administratives. En s’associant à Sonnen, leader mondial des batteries de stockage en résidentiel, permet d’atteindre des taux d’autoconsommation jusqu’à 96 %.

La centrale photovoltaïque d’Alata d’ENGIE, en Corse du Sud, associe une production renouvelable à une solution de stockage et de gestion intelligente de l’énergie. Grâce à ce Smart Grid Solaire, le surplus de production d’énergie lors des heures très ensoleillées est stocké pour être ensuite réinjecté dans le réseau de manière programmée. Ce système assure maîtrise et stabilité de la production d’énergie solaire injectée sur le réseau électrique, pour alimenter en continu plus de 1000 foyers.

ENGIE et le solaire en chiffres

  • 101 centrales photovoltaïques sur le sol français
  • 900 MW de parcs raccordés, soit 12 % du marché français alimente en énergie verte l’équivalent de 1 400 000 habitants
  • 16 agences en France ENGIE Green travaillent avec les collectivités et parties prenantes au développement des centrales solaires (et parcs éoliens)
  • En 2018, 25 MWc de projets en autoconsommation inférieurs à 500 kWc
  • À partir de 2020, ENGIE Entreprises & Collectivités sera en rythme de croisière de 100 MWc par an et mettra en service une nouvelle installation chaque jour
  • Deux fermes solaires à la Réunion : mixte sur toiture et ombrières de supermarchés, d’une capacité de 4,4 MW à Saint-Denis et 0,3 MW au Tampon
  • Des fermes solaires en Polynésie Française, en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu.

Solaire