Longtemps associé au monde culturel, le crowdfunding – ou financement participatif – s’étend désormais à d’autres secteurs et connaît un succès grandissant dans la filière des énergies renouvelables. Pour associer les riverains et le grand public à ses projets d’énergies renouvelables, ENGIE Green lance deux nouvelles campagnes de financement participatif pour le développement de parcs solaires en Corrèze et dans le Gard.

Le projet de centrale solaire Montane Nord (Corrèze), financé de manière participative, produira chaque année 17 000 000 kWh d’électricité et permettra d'éviter le rejet dans l'atmosphère de près de 11 200 tonnes de CO2.

Montane Nord et Mitra : deux collectes citoyennes au service du photovoltaïque

Depuis le 6 février 2018, les habitants du département de la Corrèze peuvent placer une partie de leur épargne dans le projet de centrale solaire photovoltaïque Montane Nord. La collecte a été lancée par ENGIE Green via la plateforme de financement participatif Enerfip, spécialisée dans les projets liés à la transition énergétique. L’objectif de la campagne : recueillir 150 000 euros. La centrale Montane Nord, grâce à des capteurs qui s’adaptent à la position du soleil, sera plus performante qu’une centrale photovoltaïque classique et permettra d'éviter le rejet dans l'atmosphère de près de 11 200 tonnes de CO2 par an. Elle produira 17 000 000 kilowattheures (kWh) par an.

Dans le Gard, c’est le projet Mitra – une autre centrale photovoltaïque utilisant des trackers solaires – qu’ENGIE Green ouvrira le 27 février prochain au financement des citoyens, avec là aussi un objectif de 150 000 euros. Mitra produira chaque année en moyenne plus de 18 400 000 kWh et, comparativement à une centrale au fioul, permettra d'éviter le rejet d’environ 12 400 tonnes de CO2 par an.

Dans un premier temps réservées aux riverains pour les faire bénéficier en priorité des retombées économiques et financières, les deux collectes seront par la suite étendues à l’ensemble des citoyens.

 

La transition énergétique devient l’affaire de tous

 À travers la mise en place de ces deux projets participatifs, ENGIE Green souhaite favoriser l’implication des citoyens dans la transition énergétique et donner à ceux qui le souhaitent la possibilité d’œuvrer pour un monde plus durable. Le modèle participatif permet en effet à celui qui investit une partie de son épargne à la fois de donner un sens à ses placements financiers, de devenir acteur de la vie de son territoire et de s’engager concrètement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Il n’est donc pas étonnant de constater que le crowdfunding dédié à la transition énergétique suscite un engouement croissant. Si le segment des énergies renouvelables reste minoritaire au sein des projets de financement participatif, la pratique ne cesse de se développer. Un baromètre dédié au crowdfunding des énergies renouvelables, réalisé par le magazine GreenUnivers et l’association Financement Participatif France, révèle que les prêts participatifs collectés s’élevaient à 11,5 millions d’euros en 2016, soit 12 % de la collecte totale des prêts*.

Le crowdfunding en faveur des énergies renouvelables bénéficie par ailleurs d’un contexte particulièrement favorable : le dispositif EnRciT, lancé fin janvier 2018 et doté d’un fonds de 10 millions d’euros financé par la Caisse des dépôts, le Crédit coopératif et l’Ircantec, co-investit dans des projets citoyens d’énergie renouvelable. 150 projets doivent ainsi être soutenus sur dix ans dans toute la France.

Le « crowdfunding vert » a de beaux jours devant lui !

 

*Source : Capital.fr.

Découvrez ENGIE Green, acteur de référence des énergies renouvelables en France