L’hydroélectricité représente 72% de l’énergie renouvelable en France, ce qui fait d’elle la première énergie renouvelable du pays ! Elle utilise la force motrice des cours d’eau pour produire une électricité renouvelable et décarbonée.

ENGIE est le 1er producteur hydroélectrique alternatif en France avec une capacité installée de 3 819 MW gérée par ses deux filiales : la SHEM (Société Hydro-Électrique du Midi) et la CNR (Compagnie Nationale du Rhône).

Le barrage du lac de Bious-Artigues (Pyrénées-Atlantiques).

Le barrage de Marèges à Liginiac, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (SHEM).

L’hydroélectricité utilise la force de l’eau pour produire de l’électricité. Propre, sûre et flexible, elle représente la 2e source d’électricité en France. Avec, au 31 décembre 2014, 3 819 MW installés gérés par ses deux filiales, la SHEM (Société Hydro Électrique du Midi) et la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), ENGIE est 1er producteur hydroélectrique alternatif du pays.

L’hydroélectricité : une énergie renouvelable et stockable

L’hydroélectricité représente 72% de l’énergie renouvelable en France, pays où elle est la 1ère énergie renouvelable et la 2e source d’électricité. Elle utilise la force motrice des cours d’eau pour produire une électricité renouvelable, sans émissions de gaz à effet de serre ni déchets et à faible coût d’exploitation.

L’énergie hydroélectrique présente un atout majeur : elle peut être stockée et mobilisée en quelques minutes, permettant une adaptation optimale de la production au besoin. C’est aussi une énergie compétitive, grâce à la longue durée de vie et au faible coût d’exploitation des centrales.

ENGIE est le 1er producteur hydroélectrique alternatif, une énergie qui totalise 38% de ses capacités installées dans le pays. Le Groupe entend contribuer pleinement à l’objectif de développement d’une hydroélectricité durable afin de répondre à l’objectif fixé par le Grenelle de l’Environnement de 23% d’énergies renouvelables en France en 2020.

Deux filiales complémentaires et parfaitement implantées dans leur territoire : la SHEM et la CNR

Les deux filiales hydroélectriques françaises du Groupe sont parfaitement complémentaires :

  • la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), installée tout au long de la vallée du Rhône, exploite au fil de l’eau
  • la SHEM (Société Hydro Électrique du Midi) exploite des barrages de retenue, équipés de centrales de lacs dans les Pyrénées et de centrales éclusées dans le Massif Central

A travers elles, le Groupe s’appuie sur un modèle intégré de développement des territoires qui repose sur un ancrage local fort, la préservation des milieux aquatiques et la redistribution d’une partie de la valeur ajoutée par la production hydroélectrique au profit du développement économique local. Leur exploitation et leur maintenance mobilisent les entreprises locales et artisans où elles sont implantées.